La lenteur

Lenteur : Qui est long à se faire, à se réaliser, à atteindre son but.

A l’opposé du fast-food et même du restaurant, jouer avec la lenteur revient à déployer ce qui se cache derrière l’assiette ; mettre la cuisine au centre du repas. On évite donc les coups de feu, on propose des plats mitonnés, mijotés, préparés tout au long de la soirée, sans précipitation, pour que les convives puissent assister à la fabrication de ce qu’ils vont déguster.
Pour que la lenteur soit nécessaire, il faut proposer des plats délicats, qui demandent de la patience et de la finesse. On joue alors avec de pâtes fines qui cuisent longtemps au four, des mousses légères à mélanger délicatement. On peut aussi apporter des plats brûlants, ou piégés dans la glace, qui poussent les invités à patienter et mettre en éveil d’autres sensations.

® Bonne idée | © photo : Julien Patry